La vaccination du chiot: un acte indispensable!


​​En général les premières vaccinations du chiot sont pratiquées à l’âge de 6 à 8 semaines et en l’absence de risques particuliers elles peuvent être effectuées vers la 8ème semaine.

Une seule injection suffit pour administrer les 4 vaccins principaux:



1)La maladie de Carré: La symptomatologie associe des manifestations fébriles, des écoulements oculaires et nasaux, une atteinte respiratoire, gastro-intestinale et parfois neurologique. Autrefois extrêmement fréquente, la maladie de Carré est aujourd'hui beaucoup plus rare dans les pays où les propriétaires de chiens domestiques ont adopté la prévention vaccinale.

L’infection se produit principalement par contact rapproché, dit « nez-à-nez », et par l'exposition des muqueuses nasales, buccales et oculaires à un aérosol de gouttelettes contenant des particules infectantes. Transporté par les macrophages à l'intérieur desquels il se réplique, le virus colonise la rate, le thymus et la moelle osseuse. En l'absence de protection immunitaire le virus colonise l'épithélium des organes respiratoires, digestifs et nerveux, déclenchant une symptomatologie caractéristique et un taux de mortalité élevé, surtout si d'autres agents opportunistes (bactériens, viraux, parasitaires) viennent compliquer l'infection.


2)L’hépatite infectieuse: La maladie est causée par un adénovirus (adénovirus canin de type 1 ou CAV-1). La contagion, directe ou indirecte, intervient par l'intermédiaire de l'urine, de la salive, des fèces de chiens infectés. Les animaux guéris continuent à éliminer le virus dans leurs urines pendant plusieurs mois. L’hépatite infectieuse ou hépatite de Rubarth, peut être responsable de la mort de très jeunes chiots en quelques heures. Les signes principaux sont l'apathie, l'anorexie, la conjonctivite, des écoulements oculaires et nasaux, parfois des douleurs abdominales localisées dans la région hépatique, de la diarrhée et des vomissements. Chez les chiots plus âgés elle n’est pas aussi grave mais peut laisser des séquelles irréversibles au niveau du foie et des reins.


3)La parvovirose: est une maladie infectieuse du chien d'apparition récente. Elle est due à un parvovirus, le parvovirus canin de type 2 (Canine ParvoVirus 2 ou CPV 2), transmis entre les animaux par contact direct ou par leurs excréments. La parvovirose se manifeste par des atteintes intestinales (gastro-entérite), et plus rarement cardiaques, dont l'issue peut être fatale (jusqu'à 91% de mortalité). Il existe cependant un vaccin. La parvovirose n'est pas transmissible à l'homme. Le parvovirus est un virus extrêmement résistant.

4)La leptospirose: La leptospirose est une maladie touchant principalement les chiens et qui peut se transmettre à l’homme ou à d’autres animaux.

Les rongeurs, les rats notamment, constituent un réservoir pour la maladie, car ils sont porteurs de la bactérie sans être malades et la libèrent dans leurs urines. Ils contaminent ainsi l'environnement en urinant sur le sol et dans l’eau. Cette maladie peut se présenter sous plusieurs formes: gastro entérite hémorragique,insuffisance rénale aiguë…etc ​​

Il est donc nécessaire d’effectuer un premier rappel de ces vaccins lorsque le chiot a acquis une certaine maturité sur le plan immunitaire (vers les 2 mois).


Cette année!


Face à l’évolution de cette maladie, nous avons choisi d'utiliser des vaccins actualisés avec une protection renforcée. Pour que votre animal bénéficie de cette protection plus adaptée, il suffit de réaliser une injection vaccinale supplémentaire, 3 à 4 semaines après son vaccin (uniquement la première année).

Parlons-en ensemble


5)La rage: La vaccination de la rage (à partir de 3 mois) est obligatoire dans certains cas: pour voyager dans certains pays et pouvoir revenir en France.


Depuis 2008, le passeport européen pour animal de compagnie, est l’unique support officiel de la vaccination antirabique.

le document légal qui prouve que c’est bien le chien identifié par tatouage ou puce électronique dont le numéro figure dans le passeport qui est vacciné contre la rage.Le vétérinaire y inscrit la date de chaque injection de rappel vaccinal antirabique, y colle une vignette portant le nom du laboratoire producteur du vaccin et son numéro de lot. Le passeport peut-être demandé au passage d’une frontière.Ce petit carnet peut sauver la vie de votre compagnon en lui évitant l’euthanasie s’il est suspecté d’avoir eu un contact avec un autre animal enragé.

Nos articles
Suivez-nous
Archive
  • Facebook Basic Square

290 chemin de la plaisse

Le Bourget du Lac, 73370

vetolac.clinique@gmail.com

© 2020 Design | Enrico Ghiberto

Tout droits réservés VetoLac

Clinique Vétérinaire VetoChamnord www.veterinairechamnord.com

Spa Savoie www.spa-savoie.com

Chien perdu ou trouvé : filalapat.fr

Test google
  • facebook
  • Google+ Clean
  • Instagram Clean